Standactualite agence exprimer 9 lecons pour reussir son stand

1 – UN BON CAHIER DES CHARGES : LE BRIEF

La rédaction d’un cahier des charges exhaustif est la première étape avant tout démarrage.

Rencontrez votre agence, répondez à leurs questions, si c’est une bonne agence, plus elle aura d’infos, mieux ce sera. Et donnez-leur le budget ! Oui, on le sait, vous avez souvent peur de donner votre budget… mais c’est une information essentielle ! À vous ensuite de vous assurer que le matériel proposé est de qualité, que les choix décoratifs sont tendances, le mobilier est neuf… etc. Dites tout ! Vos attentes, où et quand, le planning, vos envies (même folles), vos goûts… tout ce qui peut aider un standiste comme EXPRIMER. Chez nous on dit « Qui oublie de se préparer se prépare à être oublié ! ».

 

2 – UN BON DESIGN

Ça veut dire quoi « un bon design » ?

Cela veut dire qu’il doit vous correspondre. La créa doit vous donner envie, vous plaire, vous séduire, vous perturber… mais surtout elle se doit d’être vecteur de la stratégie de l’entreprise. Votre stand reflète le positionnement, la stratégie commerciale et les valeurs à véhiculer (tout ça dans du bois, des lumières et du plastique ?! oui oui) Ainsi l’espace créé représente l’ADN de la marque et ses enjeux commerciaux. Ensuite une bonne créa de stand c’est aussi un stand pratique ! N’oublions pas le point très important : vous êtes dans un salon pour faire de la com et du commerce… votre stand ne peut pas juste être beau, il se doit aussi d’être pratique.

 

3 – UN CONCEPT UNIQUE

On pourrait croire « un stand c’est un stand », « ils se valent tous »… que nenni !

Chez EXPRIMER, un stand c’est toujours une idée originale ! Toute notre équipe – directeur artistique, scénographe, designer 3D, chefs de projets, directeur de production, responsable logistique – est là pour accompagner le client dès le concept créatif jusqu’à la réalisation finale. Une place de village grandeur nature, un appartement cosy, un salon lounge, un écrin de verdure, une expérience gaming, un bar à vin… chaque création (sortie tout droit de nos têtes farfelues) met en lumière un parti-pris créatif. Aucun stand ne doit laisser insensible, tous véhiculent des émotions et marquent les esprits !

 

4 – DU SUR-MESURE OU MODULABLE

Il existe deux types de stands : modulaire ou menuisé.

Le modulaire à plusieurs avantages : facilité de montage, coût raisonnable, stockage facile, peu de détérioration. Mais cela reste assez rudimentaire et ne laisse que peu de place à la création. Pour le menuisé, dit aussi le stand « bâti » il est certain que les coûts sont plus importants, et les matériaux nobles sont souvent plus fragiles à transporter. Mais la différence durant le salon est indéniable… C’est un choix à faire : en fonction du brief une solution différente doit vous être proposée.

 

5 – UN ESPACE OPTIMISÉ

Chaque centimètre carré dont vous disposez compte !

C’est comme pour un appartement, il faut que la proposition que vous recevez soit mise en scène, décorée, thématisée… tout en optimisant l’espace en fonction de vos messages et de vos publics, le tout dans la superficie réservée à cet effet.

 

6 – UNE BONNE LOGISTIQUE

La conception d’un bon stand doit faire l’objet d’un suivi de A à Z

par un chef de projet attitré et une personne à la technique qui doit être intégrée à l’agence. La sous sous sous sous traitance donne souvent de très mauvais résultats. De la prise du brief à la remise des clés vous devez avoir un accompagnement global

 

7 – UNE LIVRAISON EN BONNE ET DUE FORME : LA REMISE DES CLÉS

Avant de commencer votre salon vous devez aller voir votre stand (quelques heures avant la fin de montage).

Est-il conforme à ce que nous avions décidé ? Le stand est-il propre ? La signalétique est-elle bien posée ? Si vous arrivez le jour de l’ouverture et que le stand a besoin de modificatif vous n’aurez pas le temps de vous retourner.

8 – UNE ÉVÈNEMENT DANS L’ÉVÈNEMENT

N’oubliez jamais, aujourd’hui les visiteurs veulent vivre des expériences marquantes…

Votre stand doit faire vivre un moment événementiel unique, si rien n’est proposé en terme d’évènementiel…c’est que c’est le moment de changer !

 

9 – SE POSER LES BONNES QUESTIONS

Et oui, même une fois le salon terminé… que va-t-on faire du stand ?

Vais-je le réutiliser ? Peut-on le stocker ? Est-il modulaire sur un autre format afin de faire plusieurs salons ? En cas de réutilisation, chez EXPPRIMER nous effectuons des bilans de remise en état, demandez-le.